SHARE
TWEET

Untitled

a guest Jul 21st, 2019 69 Never
Not a member of Pastebin yet? Sign Up, it unlocks many cool features!
  1. Objectif : Finir dans le top 15
  2. Gagner une victoire d’étape dans les échappées
  3. Tester Testaftion
  4.  
  5. Etape 2 Vuelta - Vallon
  6.  
  7. Etape tranquille
  8.  
  9. Des favoris dont le maillot rouge Froome pris dans une cassure à 20km de l’arrivée. Les sunweb roulent pour maintenir un écart. Un groupe de favoris parvient à rentrer avant la montée finale
  10.  
  11. Dans la côte finale, Alahphillipe attaque a 3km. Personne ne pourra le rattraper, pas même Froome et Bardet.
  12.  
  13. De notre côté, Meintjes monte à son rythme et finit honorablement 13ème, à une minute du vainqueur. Mpofu et Ghirmay le suivent, belle montée de nos 2 puncheurs.
  14.  
  15. Beaucoup de favoris ont perdu du temps, Porte, Bernal, Pinot,  Ciconne, Uran, Majka concèdent plusieurs minutes. Miguez Angel Lopez finit avec 8:00 de retard, grosse énigme.
  16.  
  17. Alaphillpine prend le maillot à  Froome pour quelques secondes. Vu le parcours de cette Vuelta, le français peut peut-être créer la surprise ?
  18.  
  19. Etape 3 Vallon
  20.  
  21. Echappée de 12 coureurs écart culmine à 6:35
  22. Peleton réduit à environ 70 coureurs à 30km de l’arrivée
  23. Chute collective à 8Km de l’arrivée, l’essentiel du peloton obliger de s’arre^ter. Cette chute profile à l’échappée va au bout. L’rryhtréen bat ses compagnons d’échappé sur la ligne.
  24. Aucun écart notable à signaler mais l’abandon de David Wrobel, le coureur polonais de 23 leader de Dimension Data.
  25. Au général, Neilands est nouveau maillot rouge. Il était le coureur le mieuxx classé de l’échappé.
  26.  
  27. Etape 3 :
  28.  
  29. Première étape de haute montagne. Leader pas en forme.
  30.  
  31. Echappée de 15 coureurs, Kipkemboi tente de rejoindre l’échappé mais il n’arrive pas à prendre les bon coup. L’échappé n’a que 2m d’avancé lorsque le peloton franchit la principale difficulté du jour. Un peloton diminué cette mais encore avec 77 coureurs. On a 4 coureurs présent, les puncheurs Mpofu et Ghirmay ont fait l’effort pour ne pas être décroché
  32.  
  33. Peloton assez chaotique (image)
  34.  
  35. L’échappé à encore 3m d’avance mais le train Ineos se met en marche (image)
  36.  
  37. Nos 3 coureurs présent craquent tous sous le rythme des Ineos dans la montée finale. Notre leader mjientes est lâché du groupe favori rapidement et finit la montée à son rythme en tentant de limiter les dégâts.
  38.  
  39. Froome se dispute la victoire avec Solar qu’il achève avec aisance au sprint. Meintjes termine loin, 28ème à 3,51. Il est probable qu’on revoie nos objectifs, pour se contenter sur des victoires d’étapes ou le maillot de la montagne.
  40. Après 4 étapes les écarts sont considérables. Froome semble ultra favori. Ineos possède un trio britannique dans le top 10 qui semble difficile à battre…
  41.  
  42. Etape 5
  43.  
  44. Mpofu parvient à prendre l’échappée
  45. Une échappé avec le maillot bleu à pois le français Bernard et le 8ème du général, Berhane, déjà victorieux lors de l’étape 3.
  46. Malheureusement le peloton ne laisse pas un écart conséquent, surement  à cause de la présence du 8ème du général L’échappé à une avance max de 4:50
  47. Alors que le peloton revient, Jack Bauer attaque, Mpofu décide de le suivre avec Berhane et fait la descente à fond.
  48.  
  49. Notre leader Meintjes est dans une forme épouvantable il est lâcheé dans la principale difficulté du jour qui n’est qu’un 2ème catégorie alors que notre sprinteur Testafion garde contact du peloton
  50.  
  51. Malheureusement la malchance est au rendez vous puisque nos sprinteurs présent dans le pluton chutent dans la descente, ainsi que Kipkemboi.
  52.  
  53. Mpofy se fait reprendre par un groupe favori constitué de seulement 11 coureurs  et où il manque Froome et Thomas
  54.  
  55. Ils restent encore 2 hommes devant et ils ont 55 secondes d’avance à 6 km de l’arrivée ça sent bon pour eux… Ils sont rejoins par Valgren et Colbrelli. Mpofu n’attaque pas il souhaite se préserver pour le sprint mais personne ne roule donc il est obligé de faire le boulot  Non seulement il n’arrivera pas à reprendre  les 4 hommes devant mais il n’aura plus de jus pour aller chercher une place d’honneur … Il termine 10ème avec pas mal de regrets car 2 de ses campagnons d’échappé étaient dans les 4 hommes devant
  56.  
  57. Le peleton est bien revenu dans les derniers km et finit dans les même délais que les hommes de tête suprenament.  Ce n’est pas le cas de Miguel Angel Lopez et Mjientes qui pointe a 4.11, les deux gros perdants de la journée probablement.
  58.  
  59. Dommage que Testation ait chuté dans la descente, il faisait parti des rares sprinteurs encore dans le peloton.
  60.  
  61. Kipkemboi est notre coureur le mieux classé au général désormais, je pense que je jouerai le général avec lui et que Mentjes attendra d’être en meilleur forme probabelemtn en 2ème ou 3ème semaine, pour prendre des échappées. A noté que Kipkemboi est 2ème au maillot blanc à 38’ du colombien Ivan Ramiro Sosa de Dimension Data. Bernal semble hors de forme sur cette Vuelta (à 1’54 de Sosa) donc le kenyan a peut être une carte à jouer.
  62.  
  63. Etape 6
  64.  
  65. Enfin une étape de plat, pour les sprinteurs sans aucun doute
  66. C’est enfin l’occasion pour Tesfation de se tester. Il m’a paru en bonne forme hier puisque dans une étape vallonée il termine dans le peloton.
  67.  
  68. Le peloton joue au chat à la souris avec L’échappée de 4 coureurs avec B. Feuillu et R. Bouhanni
  69. Finalement, il la reprend à 10km de l’arrivée
  70.  
  71.  
  72. (image) Le train Bahrein Merisa se met en place pour Colbrelli. On aperçoit sur la droite le train PWC constitué de De Bod - Ghirmay - Testation
  73.  
  74. On tente d’imposer notre train dans le final ce qui est surement notre erreur car De Bod avec ses 70 en CLM et 66 en PLA ne peut rivaliser avec les gros rouleurs du peloton. Et lorsque Testation lance son sprint après avoir été emmené par son poisson pilote Ghirmay, il est déjà si loin des premiers. Malgré cela, il finit 4ème au terme d’un excellent sprint. C’est à se demander si il aurait pu jouer la victoire d’étape si il avait pris la roue du vainqueur du jour, Colbrelli.  Mpofu finit 7ème, confirmant sa bonne forme.
  75.  
  76. Pas de changement au général.
  77.  
  78. Etape 7
  79.  
  80. Encore une étape vallonée et tant mieux car notre seul grand grimpeur, Mentjes, semble à côté de la plaque sur cette Vuelta. Mpofu a peut être une carte à jouer ?
  81.  
  82. Ghirmay tente de prendre l’échappé. L’arrové en côté lui convient et il a une pointe de vitesse. Cependant, il redouble les efforts en début d’étape pour prendre le bon coup et manque de jus pour rester au contact de l’échappé. Il se relève finalement à 100km de l’arrivée.
  83.  
  84. A 10km de l’arrivée, l’échappé n’a plus qu’une dizaine de secondes d’avance. L’effectif du peloton est réduit à quelques 70 coureurs
  85.  
  86. A 5m de l’arrivée, un groupe de 5 coureurs d’exertipent avec Valgren, Pinot, Colbrelli et Mas. Mjenties roulent sur eux pour que Mpofu puissent disputer le sprint mais personne ne l’aide et finalement Valgren s’impose devant Pinot et Cobrelli. Mpofu n’avait plus de force pour disputer le sprint de toute façon donc pas de regret et tout le monde finit dans le même temps.
  87.  
  88. Etape 8:
  89.  
  90. Etape un peu moins vallonée que la précédente mais avec une nouvelle fois une arrivée en côte. C’est une petite côté avec des pourcentages inférieur à5% donc il se peut que l’arrive se joue en sprint massif et dans ce cas là Testation jouera la gagne. Mpofu essayera de jouer la gagne et Ghirmay de prendre l’échappé comme hier, en espérant plus de réussite.
  91.  
  92.  
  93. Finalement Ghirmay ne semble pas en forme et abandonne ses plans d’échappée.
  94.  
  95. A 6km de l’arrivée, l’échappe est reprise. On met en place notre train : Meintjes - Ghirmay - Tesfatsion. Ce dernier tentera de jouer la gagne malgré l’arrivée montante.
  96.  
  97. On est très bien place à 2km de l’arrivé grâce à un gros travail de Meintjes. Mais c’est le drame, le poisson pilote Ghirmay coince, et Testation doit lancer son sprint de loin. L’etyhtrée produit un énorme effort et parvient à finir 2ème ! Et cela devant des coureurs comme Froome et Bardet ! Colbrelli remporte la course, l’italien semble imprenable sur les sprints sur cette Vuelta. Meintjes finit 5ème, performance impressionnante du sud-africain en qui je retrouve un peu confiance.
  98.  
  99. Pinot, un de nos concurrents pour un top 10 au général, perd 1:36, c’est toujours ça de pris.
  100.  
  101. Etape 9 : 196km, 2 cols et une arrivée en sommet, cette arrivée va permettre d’en voir plus clair et puis nous fixa surement sur nos chances d’un top 10. Je suis assez nerveux avant l’étape, notre meilleur chance en montagne est Kipkemboi avec 74 en MO et 71 en général..
  102.  
  103. Mentijes prend l’échappée. J’ai encore des doute sur son niveau de forme et sur ce qu’il peut ambitionner .. L’échappé compte 17 coureurs dont quelques clients comme Caruso, Nieve et Bergane (décidément tout le temps à l’attaque)
  104.  
  105. Van den Broeck attaque à 2km du sommet de la première difficulté du jour. Mentjies suit. Pas aussi frais que certains, il ne franchit le sommet qu’en 6eme position.
  106.  
  107. L’échappée compte 5 minutes d’avance à 130km de l’arrivée et l’écart diminue déjà, ça sent pas bon. Il faut dire que la coopération n’est pas bonne dans le groupe de tête. Certains coureurs se préservent, sans doute pour servir de rampe de lancement à leurs leaders dans la montée finale. Mais à ce rythme là, tout le monde sera repris bien avant.
  108.  
  109. Meintjes passe la 2ème difficulté du jour en 4ème position. C’est encore une fois de Plus qui prend le maximum de points.
  110.  
  111. Dans la descente, Testatsion chute lourdement et doit abandonner. C’est un énorme coup dur au vu ce qu’avait montré le sprinteur la première semaine..
  112.  
  113. L’échappe a 4:35 à 50Km de l’arrivée, elle peut encore y croire d’autant plus que le peloton est un peu diminué. Ineos a encore de nombreux équipiers toutefois.
  114.  
  115. Au pied de la montée finale, l’écart est de 3 minutes. Cela semble maigre alors qu’il reste 20km à gravir.
  116.  
  117. a 7km, Meintjes décide que c’est le moment d’attaquer (image) Le peloton pointe à 2:55, l’échappé peut aller au bout. Son attaque fait très mal à beaucoup de coureurs dans l’échappé, seuls les plus fort restent au contact à savoir : Hector Carretero de la Movistar. Lui même finit par craquer. Meintjes a 25s d’avances sur un groupe de 8. Il doitt gérer son effort, les 5 derniers km seront long et derrière les favoris ont attaqué. Finalement notre leader sud-africain est repris. Il s’est mis dans le rouge et fait doubler par le groupe favori. L’échappé est presque allé au bout mais Froome bat sur la ligne Soler, Bardet et de Plus qui était dans l’échappé matinale.
  118.  
  119. Mientjes finit 18ème, à 3’15, un peu décevant… Nos autres coureurs n’ont pas été à leur avantage, Kipkemboi fubut à plus de 8 minutes et Mpofu à 11 minutes. je pense qu’on peut dire au revoir à nos espoirs de CG pour le kenyan.
  120.  
  121. Etape 10:
  122.  
  123. Etape de plaine. Testafation est out, il sera difficile d’être acteur de s’être étape. Ghirmay, le poisson pilote est blessé et n’a rien montré de bon sur cette Vuelta. On essayera de jouer l’arrivé massive avec Mpofu.
  124.  
  125. Personne ne prend part à l’échappée, on doit garder nos forces pour des étapes qui nous seront plus avantageuse. De toute façon, les étapes de plaines sont rares sur cette édition de la Vuelta, je doute que les équipes de sprinteurs laissent passer cette opportunité.
  126.  
  127. Et j’avais raison, l’échappe est reprise peu avant les 15km.
  128.  
  129. On assiste à une bordure à 13km de la ligne. La plupart de nos coureurs sont piégés mais cela n’a peu d’importance. Mpofu et Meintjes son devant. Par contre Kipkemboi est distancé, dommage. Beaucoup de sprinteurs sont dans ce peloton de 54 coureurs, la tâche sera ardue pour Mpofu.
  130. Colbrelli (encore lui) règle le peloton. Mpofu, pourtant bien emmené par Meintjes, ne peut faire mieux qu’une 7ème place.
  131.  
  132. Etape 11:
  133.  
  134. Le profil est accidenté, qui conviendra bien aux puncheurs et à notre équipe.
  135.  
  136. Meintjes prend part à l’échappée. IL est au 14ème au général, on le laisse sortir sans problème. D’ailleurs il y a le 6ème du général, Berhane, qui y est aussi.
  137.  
  138. (brouillard image)
  139.  
  140. L’échappé de 23 coureurs comptera jusqu’à 7 minutes d’avance. Un regroupement général s’opère à 30km de l’arrivée avec un peloton qui n’a plus que 30/35 têtes.
  141. Roman Kreuziger part en solitaire au pied de la dernière difficulté du jour. Personne ne semble réagir. Alors que le tchèque a une minute d’avance, Meintjes se décide à attaquer à son tour. Au sommet, notre sud af à creuser l’écart : 1:30 avec le peloton. Il a 45 secondes de retard sur Kreuziger et il reste 16km.
  142.  
  143. Meintjes ne parvient pas à revenir sur Kreuziger dans la descente et craque dans la dernière  petite montée, à 5km de l’arrivée. Il perd contact avec le groupe des favoris, réglé par l’inémbralable Sonny Colbrelli qui gagne pour la 5ème fois sur cette Vuelta. Mentjes a concédé du temps sur ses rivaux au classement général, la victoire d’étape n’était pas si loin, étape frustrante.. Mpofu et Kipemboi dans les choux.
  144.  
  145. Etape 12
  146.  
  147. Devinez le profil de l’étape ? Du vallon !
  148.  
  149. Cette fois-ci pas d’échappé pour Meinjes on restera sagement dans le pelletons. Meintjes semble limité comme baroudeur et doit se reposer pour le CG. Mpofu jouera la victoire même si ses chances sont faibles.
  150.  
  151. Par contre Ghirmay décide de tenter sa chance. On a peu vu le coureur eryhtréen sur cette Vuelta, hormis comme poisson pilote peu effiface. Il y a du monde devant, 29 coureurs et du beau monde, entres autres Skjujins, Lutsenko, Kreuziger, King, Ciccone.
  152.  
  153. Dans le parcours accidenté en seconde partie d’étape, Ghirmay se fait lâcher. A 30km de l’arrivée, un groupe de 13 coureurs possède 3’15 d’avance sur un peloton d’une 50aines de coureurs. Ils ont leur chance surtout que ça na roule pas beaucoup en tête de peloton. Et l’échappée se joue finalement la gagne. Pitery Serry est le plus rapide sur la ligne, décencant Benjamin King et Alexey Lutsenko. On eut avoir des regrets que Ghirmay n’est pas réussi à rester dans le groupe, lui qui est plutôt rapide au sprint.
  154.  
  155. Mpofu et Meintjes finissent avec les favoris, Kimpemboi perd un peu de temps.
  156.  
  157. Etape 13:
  158.  
  159. Un col de 1ère catégorie et une arrivée au sommet dantesque avec des pourcentages à plus de 20%, voici ce qui nous attend au menu. Et ça ne me plait pas trop vu ce qu’on a montré en haute montagne jusqu’ici.
  160.  
  161. Meintjes prend l’échappée; On a des espoirs de victoire d’étape et s’échapper peut être un moyen de ne pas perdre trop de temps au général. J’envoie avec lui Kipkemboi qui est en bonne forme aujourd’hui. Malheureusement, le peloton est peu conciliant  et l’écart n’est que de 1:43 à 100km de l’arrivée
  162.  
  163. Meintjes passe en seconde position du col 1ère catégorie du jour derrière Zeits. L’échappée a bien été écrémée, ils ne sont plus que 4 devants : Molard, Anacona, Zeits et donc Meintjes. L’écart avec le peloton est mince et a 20km de l’arrivée c’est l’heure du regroupement général.
  164.  
  165. (image) Un peloton avec encore pas mal d’éléments abordent la montée finale
  166.  
  167. Dans une route très étroite et aux pourcentages vertigineux, c’est le duo de Ineos Thomas Froome qui se montre le plus à l’aise. Froome accroit son avance sur Bardet.
  168. De notre côté, Meintjes paye ses efforts d’aujourd’hui et finit à 5 minutes. Belles montées de Kipkemboi et Mpofu, respectivement 17ème et 28ème.
  169.  
  170. Etape 14 : Etape vallonée avec un mur aux gros pourcentages, ce que la Vuelta fait de mieux.
  171. Nous sommes toujours despérement à la quête d’une victoire d’étape.
  172.  
  173. Cette fois ci Kipkemboi prend l’échappée du jour. 21 coureurs avec lui et pas mal d’habitués comme De Plus, Berhane, Ciccone. L’avance ce groupe culmine à 4 minutes.
  174.  
  175. Dans la 2ème côte du jour,  Kipkemboi est lâche alors qu’il ne prend pas part au sprint pour le classement de la montagne. Il se relève et est repris rapidement par le peloton.
  176.  
  177. A 23km de l’arrivée, il ne restent plus qu’environ 40 coureurs dans le peloton. Kipemboi et Meintjes pour PWC. Mpofu a été lâche un peu avant la 3ème côte du jour. L’échappée est encore en vie, elle possède 3 minutes d’avance sur le pluton à 25km de l’arrivée. Le peloton ne roule pas du tout et Kipkemboi saisi l’opportunité pour sortir en solitaire. Il collabore avec Zeits, un des rescapés du jour. Malheureusement Education First roule derrière pour une raison apparente
  178.  
  179. L’échappée qui possèdait pourtant une solide avance s’écroule dans le mur finale et est reprise par le pluton sous l’impulsion des attaques de Chris Froome. Meintjes limite les dégâts et fait 21ème a 1’45.
  180.  
  181. 15ème étape :
  182.  
  183. Etape de haute montagne même si il n’y aura qu’une seule difficulté majeure, l’ascension finale.
  184.  
  185. Kipkemboi repart à l’avant, accompagné de son compatriote et coéquipier Isingoma.
  186.  
  187. (image duo kenyan)
  188.  
  189. Isingoma roule fort dans l’échappé, il se sacrifie pour son coéquipier. On espère être enfin dans l’échappée victorieuse après tant de tentatives. Malgré son énorme travail, l’écart n’est pas considérable. A peine 5m. Pour cause, 2-3 gusses s’amusent à rouler en tête de peloton.  Kipkemboi attaque dans la 2ème difficulté du jour, un 1ère catégorie, pour aller chercher les points de la montagne. Il est suivi par pas moins de 3 Astana. L’échappée se regroupe dans la descente mais on a perdu quelques éléments il reste désormais 19 coureurs dans le groupe de tête.
  190.  
  191.  L’échappé à 6 minutes d’avance à 24km, elle peut y croire mais la montée finale s’annonce terrible. Il y reste 12 rescapées, dont de Plus, Lutsenko, Formolo, Carapaz. Juste avant l’ascencion, 3 coureurs attaquent Eg, Hirt et De plus. Ce ne sont pas les meilleurs grimpeurs donc pas de quoi s’inquiéter.
  192.  
  193. A 3km de l’arrivée , l’échappé à 6 minutes d’avance. C’est dans la poche. La question est qui des 9 hommes restant remportera cette victoire de prestige ? Dimension Data a l’avantage d’avoir 2 coureurs et pas les plus mauvais : O’Connor et Mader. Personne ne semble avoir l’énergie d’attaquer et les 9 coureurs passent ensemble la flamme rouge. Kipkemboi lance son sprint mais trop tôt, il cale à 100m de la ligne… Dimension Data réalise le doublé. Quelle issue cruelle pour notre grimpeur kenyan, si près de la première victoire de sa carrière sur un GT.
  194.  
  195. Meintjes finit avec les favoris ou presque. Le bilan de cette étape est plutôt positif malgré que l’on soit passé tout près du but.
  196.  
  197. Etape 16 : Contre la montre individuel de 32km, ce n’est pas notre affaire mais Meintjes et Kipkemboi sont en bonnes formes donc ça ne devrait pas être une catastrophe pour autant.
  198. Et bien je me suis bien trompé… Meiintjes termine à 6,49 et le kenyan à 7,35. Nos espoirs de Top 10 se sont définitivement envolés ..
  199.  
  200. Etape 17
  201.  
  202. On ne tente aucune échappée, nos coureurs commencent à fatiguer.
  203. Meintjes et Kipkemboi parvieknent à faire une bonne ascension finale en ne concédant qu’une minute sur les favoris. Meintjes se replace au général, la 15ème place est envisageable.
  204.  
  205. Etape 18
  206.  
  207. Etape de plaine, RAS car sans notre sprinteur, nous ne sommes pas en mesure de jouer la gagne.
  208.  
  209. Viviani gagne enfin une étape et Colbrelli perd enfin un sprint.
  210.  
  211. Le classement général reste inchangé.
  212.  
  213. Etape 19 :
  214.  
  215. C’est une arrivée au sommet Andorre mais avant cela ce sera principalement du plat donc les écarts ne devraient pas être considérable.
  216.  
  217. C’est une de nos dernière chance de victoire d’étape donc évidemment nous sommes  à l’avant. J’envoie mes 2 coureurs les mieux classés au général, Meintjes et Kipkemboi, ce que le peloton semble peu apprécier. Une course poursuite s’engage pendant plus de 50km et l’écart avec le peloton ne dépassera jamais les 1’30.  Finalement, nos 2 coureurs arrêtent de rouler, ce sont des forces perdues pour rien. Le pluton se relève finalement et on se remet à rouler. L’écart monte à 7,40 à 40km de l’arrivée, intéressant.
  218. Il est de 8,00 à 20km de l’arrivée, c’est dans la poche pour l’échappée.
  219.  
  220. Maintenant se pose des considérations tactiques. Il y a 11 coureurs dans l’échappée dont 2 des nôtres, ce qui nous garantis déjà un top 10.
  221.  
  222. Parmi ces coureurs, le plus dangereux est surement Enrique Mas, 19ème au général. Meintjes est mieux classé que lui, et il a un équipier donc est probablement favoris. Le dilemme qui s’impose es est ce que je dois sacrifier Kipemboi pour Meintjes. Kipemboi est dans une excellente forme et sur les dernièrs jours il m’a semblé aussi bon voir meilleur que le sud-africain.
  223.  
  224. Je décide d’attendre la montée et selon les premier km d’ascension, je placerai mes pions sur l’échequier.
  225.  
  226.  
  227. (image andore)
  228.  
  229. A 15km, Carapaz attaque, suivi par Porte et Molard. Ce sont de sacrés clients, je suis obligé de faire rouler Kipkemboi. Le kenyan effectue un énorme travail et ramène tout le monde sous la banderole des 10km. Seul Mas et Kudus parviennent à suivre le rythme. Meintjes roule un peu pour le laisser souffler et creuser l’écart avec les distancés. A 2km de l’arrivée, Kipkemboi décide de faire un ultime effort et accélérer le rythme en espérant lâche Mas et Kudus. Il ne parviendra pas à le faire mais place Meintjes de façon optimale pour le sprint. Ils ne sont plus que 3 pour la victoire finale…
  230.  
  231. On l’a fait !!!!
  232.  
  233. Quelle victoire et quel travail d’équipe. C’est l’une des mes plus belles victoires sur PCM.
  234.  
  235. Meintjes bat sur la ligne Enrique Mas. Kudus était cuit et n’a pas pu faire le sprint. Il peut remercier l’énorme travail de Kipkemboi qui finit 4ème de l’étape.
  236.  
  237. Cette victoire nous permet également de faire un rapproché au général. Le top 10 est en ligne de mire.
  238.  
  239. Etape 20
  240.  
  241. Derni!re étape décisive pour le classement général.
  242. On reste au chaud dans le peloton dans une étape surprenant peu animé. C’est n’est que dans la montée finale que les choses bougent. Froome conforte son statut de leader un petit plus tandis que Meintjes fait une montée honorable finissant en même temps que Bardet.
  243.  
  244. Etape 21:
  245.  
  246. Etape de plat pour l’arrivée finale du tour à Madrid.
RAW Paste Data
We use cookies for various purposes including analytics. By continuing to use Pastebin, you agree to our use of cookies as described in the Cookies Policy. OK, I Understand
 
Top