Guest User

Plainte en déontologie policière, 20-04-2012

a guest
Apr 27th, 2012
347
Never
Not a member of Pastebin yet? Sign Up, it unlocks many cool features!
  1. Objet: Plainte en déontologie policière, manifestation du 25 avril au soir
  2.  
  3. Compte-rendu des événements, manifestation du 25 avril au soir
  4.  
  5. Départ de Berri-UQAM, attitude très pacifique de la foule, sauf très rares exceptions. Un seul incident que j'ais pu noter est un homme en noir qui a renversé une poubelle, s'est ensuite fait huer par la foule, qui était en très vaste majorité pacifique. Un autre manifestant a même replacé la poubelle.
  6.  
  7. Certains groupuscules de 10-15 personnes passaient parfois sur les côtés de la manifestation à la course. Une fois la foule de manifestants a scandé en leur direction “pas de casse!”.
  8.  
  9. Une fois sur la rue Sainte-Catherine, entre les rues Stanley (à l'arrière de moi) et Peel (à l'avant), alors que la foule était extrêmement compacte (j'estime approximativement 2000 personnes massées entre ces deux rues), j'ai vu des gaz au loin à l'avant, suivit d'explosions assourdissantes tant à l'avant qu'à l'arrière, ainsi que des explosion de bombes à gaz au-dessus de nos têtes, venant de Stanley. Les gaz en question étaient irritants. Lorsque nous avons entendu les première détonations, nous nous demandions s'ils s'agissait de simples feux d'artifices ou bien de gaz, et s'il fallait bouger ou rester sur place le plus calmement possible.
  10.  
  11. Je considère comme extrêmement dangereux d'ainsi lancer une offensive contre une foule compacte de 2000 personnes. Un effet de panique aurait facilement pu tuer des gens. Nous étions ainsi bloqués entre les rues Stanley et Peel, sans accès de sortie. Par chance, les policiers sur Stanley ont reculé grâce à une charge de la part de gens portant des drapeaux, ce qui a ouvert une brèche côté sud par laquelle nous avons pu fuir. Lors de notre fuite, nous avons levé les bras en l'air en faisant des signes de paix (V) avec nos doigts.
  12.  
  13. Lancer ainsi une offensive sans au préalable informer les gens de l'illégalité de la manifestation, et sans leur donner d'accès de sortie, est inacceptable dans un pays de droit.
  14.  
  15. Plainte
  16.  
  17. C'est pourquoi je dépose une plainte en déontologie policière au sujet du comportement du SPVM dans l'encadrement de cette manifestation. Les actions du SPVM que je considère répréhensibles sont:
  18.  
  19. - la mise en danger des manifestants pacifiques en créant un mouvement de panique,
  20. - l'utilisation d'agents irritants et bombes assourdissantes sans avertir la foule de l'illégalité de la manifestation,
  21. - l'empêchement du dispersement pacifique de la foule en bloquant toutes les issues.
  22.  
  23. Le SPVM a été très chanceux que le comportement de leur escouade anti-émeute ne cause pas de mort dû à des mouvements de panique de la foule.
RAW Paste Data