SHARE
TWEET

Untitled

a guest Jan 22nd, 2020 86 Never
Not a member of Pastebin yet? Sign Up, it unlocks many cool features!
  1.     En 1985, Konstantin Tchernenko, le secrétaire général du parti qui dirige la Russie (équivalent de président au niveau du pouvoir, comme les chanceliers en allemagne) meurt.
  2. Mikhaïl Gorbatchev est choisi pour lui succéder, le problème étant qu’il se retrouve au pouvoir d’un pays en pleine crise économique. Ce dernier, à la vue de la guerre froide qui approche, met en place un programme de désarmement nucléaire mondial.
  3.     Ronald Reagan, Le président des États-Unis de l’époque, se joints à lui.
  4. Suite à ce programme, un accord est signé en 1987 et est considéré comme la marque de la fin de la guerre froide, précédent la chute du mur de Berlin en 1989
  5.  
  6.     Une fois Gorbatchev au pouvoir, le pays change complètement de bord politique :
  7. Il met en place des réformes visant a libéraliser le pays (le Perestroïka), des réformes pour la liberté de la presse (Glasnost) mais reste tout de même socialiste, notamment en favorisant le droit a la propriété, le pluralisme politique et le désarmement du pays.
  8. On peut presque parler d’un virage à 90 degrés du pays niveau politique (de communiste à quasi capitaliste libéral).
  9.  
  10. Elstine, qui était aux côtés de Gorbatchev et était le réel président de la Russie soviétique, déclare donc en Juin 1990 l’URSS.
  11.     C’est une des causes du Putsch d’août 1991, un coup d’état qui a consisté en des chars d’assaut dirigés par des militaires contre le nouveau régime qui ont envahis Moscou, faisant face a des milliers de manifestants à Moscou et Leningrad.
  12. Le coup d’état échoua le 22 août 1991.
  13.  
  14.  Dans les mois qui suivent, toutes les républiques déclarèrent leur indépendance de l’URSS. En novembre, Eltsine interdit le parti communiste anciennement au pouvoir. Et l’URSS se dissout officiellement lors des accords de Minsk du 8 décembre 1991.
  15.  
  16.  
  17. Gorbatchev démissionne le 25 décembre et la Fédération de Russie est proclamée le jour suivant.
  18.     Boris Eltsine devient directement président de cette nouvelle fédération. Il mit en place dès 1992 une transition vers un capitalisme encore plus poussé via une thérapie de choc visant à privatiser 50 % du secteur public. Mais celle-ci provoque un effondrement économique dans les années qui suivent car les prix étaient en constante hausse mais les gens ne gagnaient pas beaucoup plus.
  19.  
  20. Le taux de pauvreté passe de 2 à plus de 20 %. Et le chômage passe de 0,1 à 7,5 %. Cette crise est due au fait que la privatisation s’est faite sans régulation et donc des oligarques et des hommes d’affaires ont récupéré des entreprises nationales. On peut donc parles d’un pays qui s’est privatisé, laissant la place aux entreprises dans la vie politique.
  21.     La stabilité de la jeune fédération est mise en danger lors des élections par la montée de nationaliste et de séparatistes religieux. Face à une nouvelle crise économique en 1998, Boris Eltsine démissionne le 31 décembre 1999.
  22.  
  23.  
  24. Pour élire son successeur, des élections sont organisées en mars 2000 et sont remportées par Vladimir Poutine. Au même moment se propage une nouvelle idéologie, le néo-eurasisme. Cette idéologie concerne les pays d’Europe de l’Est et d’Asie Centrale et vise à les unir sous la même bannière.
  25. La politique de Poutine est composée de l’accentuation du pouvoir présidentiel, le nationalisme économique, les valeurs conservatrices, le patriotisme et redonner du pouvoir à la religion orthodoxe.
  26.     Il redonne une puissance à l’armée et une importance via son influence dans le Caucase ou lors de l’annexion de la Crimée en 2014. Poutine prouve par des interventions militaires en Géorgie ou en Ukraine qu’il a toujours une influence dans les anciennes républiques soviétiques. Certains états de l’ex-URSS sont presque des satellites de la Russie comme la Biélorussie.
  27.  
  28.  
  29. La puissance russe va au-delà des anciennes frontières de l’URSS car elle est soupçonnée de manipuler via les réseaux sociaux des élections en Occident comme le référendum sur le Brexit ou les élections présidentielles américaine de 2016.
  30.     Mais aussi de propager le néo-eurasisme par des médias pro-russes, un outil de soft-power. Mais même si Poutine veut montrer au monde une Russie forte et souveraine, il y avait encore en 2014, 16 millions de russes vivant sous le seuil de pauvreté. Cela est notamment dû aux sanctions internationales par des embargos sur les produits alimentaires depuis la crise en Crimée de 2014 et avec l’effondrement du cours du pétrole.
  31.  
  32. En résumé, la Russie connut un grand déclin économique et social entre 1985 et les années 90/2000, de par un taux de chômage explosif et des réformes trop soudaines et précipitées, mais elle a su se rattraper à partir de 2000, gardant toutefois des séquelles des régimes précédents ainsi que des lacunes diplomatiques intergénérationnelles.
RAW Paste Data
We use cookies for various purposes including analytics. By continuing to use Pastebin, you agree to our use of cookies as described in the Cookies Policy. OK, I Understand
Top