SHARE
TWEET

Untitled

a guest Oct 21st, 2019 66 Never
Not a member of Pastebin yet? Sign Up, it unlocks many cool features!
  1. CHAPITRE 7
  2. C’est l’une des rares fois où quelqu’un ne fait pas de remarques par rapport à mon prénom et, même si je ne suis pas fan de ses remarques, je sens comme une légère déception lorsqu’il n’y en a pas…
  3. Je cligne plusieurs fois des yeux et bois une gorgée de mon chocolat chaud avant de regarder les guimauves flotter sur mon breuvage. Je regarde Aiden un instant en me mordillant la lèvre, son regard me déstabilise sérieusement, il me fixe sans aucune gêne. Pas de manière perverse ou flippante, mais plutôt comme s’il… lisait en moi. Je soupire. Qu’est-ce que je peux être bête.
  4. - Alors… Tu as peut-être une idée pour le concours ? Une supposition ?
  5. Il arque un sourcil et hausse les épaules avant de poser son dos contre sa chaise et de se placer de manière désinvolte.
  6. - Non, dit-il d’une voix rauque.
  7. Je resserre mon emprise sur ma tasse de chocolat chaud et me retiens de soupirer. Est-ce que ce mec va sérieusement me faire faire tout le boulot puis simplement rajouter son prénom à la fin ? Hors de question. S’il pense que ça va marcher comme ça, il se fourre le doigt dans l’œil.
  8. Je me penche en avant sur ma chaise et pose mes coudes sur la table avant d’ancrer mon regard au sien.
  9. - Bon, que ce soit, bien clair, Aiden. Je n’ai aucune idée de la façon dont tu te comportes avec tes amis ou si t’es arrogant avec tout le monde, peut-être même que tu te prends pour… Une racaille ou un bad-boy mais je…
  10.  
  11. - Oh ! Du calme, me stoppe-t-il d’un geste de main. Je ne suis absolument rien de tout ça ok ? Je n’ai juste pas d’idée.
  12. Je me mords la lèvre et le regarde un instant, sans dire un mot. Je ne sais pas pourquoi j’ai réagis comme ça, il a raison, il m’a seulement répondu. Au fond, je sais que je suis agressive parce que son regard envers moi me perturbe énormément et je déteste cette sensation.
  13. - Excuse… Excuse-moi, bredouillé-je, je ne voulais pas être… méchante.
  14. Il soupire et termine son café d’une traite avant de reposer la tasse et de me regarder. Je sens mes mains devenir moites et je baisse les yeux vers mon chocolat. Soudain, ma tasse devient beaucoup plus intéressante que ce foutu projet.
  15. - Laisse tomber. On a qu’a dire que j’oublie. Alors, il faut qu’on combine nos deux spécialités c’est bien ça ? Je te propose un…
  16. Son téléphone, posé près de sa tasse de café, se met a vibrer. Je n’ai même pas le temps d’être curieuse et de voir qui peut bien l’appeler que son téléphone est déjà dans sa main et qu’il se lève.
  17. - Faut que j’y aille. A plus.
  18. Il sort en coup de vent du café alors que je reste plantée la. JE soupire et sort du café en courant. Hors de question qu’il s’en aille comme ça, je n’ai aucun moyen de communiquer avec lui !
  19. - Eh ! crié-je. Attend !
  20. Je le rattrape rapidement.
  21. - Tu ne peux pas me planter comme ça !
  22. Il s’arrête et je me cogne en plein dans son torse. Je titube légèrement et il me rattrape par le bras qu’il maintient fermement. Il sort un stylo de sa poche et commence à écrire sur mon bras.
  23. - Mais qu’est-ce que…
  24. Il relève son stylo et me regarde.
  25. - C’est ça que tu voulais non ? Bah maintenant tu l’as.
  26. Je regarde le numéro marqué sur mon avant-bras alors qu’il s’éloigne en courant. Je soupire de frustration et replace mon sac à dos sur mes épaules. Je sors mon téléphone et compose rapidement le numéro de Fleure qui décroche, comme à son habitude, dans la seconde.
  27. - Oui allo j’écoute ?
  28. - T’es toute seule ?
  29. - Evidemment. Ramène tes fesses.
  30. Elle raccroche te je marche en direction du nord de PrettyTown, le sourire aux lèvres. L’une des qualités de Fleure est tout simplement de comprendre directement quand j’ai besoin d’elle et c’est toujours une très bonne personne pour écouter.
  31. Je m’arrête devant la porte de chez elle et frappe plusieurs fois. Mes yeux se posent sur les fleurs posées tout autour de la maison, il y en a de partout, et en tout genre. J’en reconnais quelques-unes comme des roses, des lilas, des jonquilles et des…
  32. - Dalia ! s’écrie une voix fluette.
  33. Je me tourne vers fleure et lui sourit. Ses magnifiques cheveux blonds et son sourire innocents pourraient en faire craquer plus d’un mais, sur le plan amoureux, Fleure est comme moi : pas de garçons.
  34. Elle me prend dans ses bras et je réponds à son étreinte avant qu’elle ne se sépare de moi et qu’elle me fasse entrer dans sa maison. Elle me tire jusque dans sa chambre et s’assoit sur son lit. Elle tapote la place à côté d’elle en souriant.
  35. - Viens tout me raconter petit schtroumpf.
  36. Je ris et pose mon sac par terre puis m’assoit près d’elle. Elle me regarde dans les yeux.
  37. - C’est obligé que ce soit de la faute de ton partenaire, assure-t-elle.
  38. - Ouais il… Il est vraiment bizarre.
  39. Je lui tends mon bras tatoué de son numéro de téléphone.
  40. - Regarde ! m’écrié-je.
  41. Elle éclate de rire alors que je commence à lui raconter comment c’est passé notre rendez-vous au café. Rien que de repenser à sa façon de me regarder, je sens des frissons parcourir ma nuque mais je n’y prête pas attention.
  42. - Moi je pense qu’il te fait de l’effet, déclare-t-elle lorsque j’ai terminé.
  43. Je la regarde de travers.
  44. - Non ! Il est macho et arrogant ! Et puis ce n’est pas mon style.
  45. - Ah parce que maintenant t’as un style de mecs ?
  46. - Non ! Il est chiant d’accord ? Alors ne commence pas à t’inventer des trucs. Y’aura jamais rien.
  47. Elle hoche la tête et attache sa longue chevelure blonde avant de me tendre sa main.
  48. - Donne ton téléphone.
  49. - Hein ?
  50. - Ton téléphone, répète-t-elle.
  51. Je soupire mais lui tends quand même. Elle le déverrouille facilement puisqu’elle connait mon code. Elle regarde mon bras et note le numéro d’Aiden dans mon téléphone puis elle me le tends.
  52. - Demande-lui de te voir demain. Pour le projet. Moins tu passes de temps avec lui, plus tu perds du temps et tu restes sur une mauvaise opinion de lui. Apprends à le connaitre, avancez ensemble dans ce foutu projet et tout ira bien. Vous deviendrez même amis, qui sait.
  53. Je la regarde un instant puis soupire et je commence à taper un message. Elle a surement raison, si je reste sur ses points négatifs, je ne vais pas aller loin et notre projet risque d’être de très mauvaise qualité, ce qui est inconcevable pour moi. Mais une chose est sure, c’est mon partenaire et ça ne sera jamais rien de plus. C’est un de mes principes : pas de garçons.
RAW Paste Data
We use cookies for various purposes including analytics. By continuing to use Pastebin, you agree to our use of cookies as described in the Cookies Policy. OK, I Understand
Not a member of Pastebin yet?
Sign Up, it unlocks many cool features!
 
Top