SHARE
TWEET

Untitled

a guest Jul 19th, 2019 63 Never
Not a member of Pastebin yet? Sign Up, it unlocks many cool features!
  1. Aujourd’hui, il y a de quoi s’interroger sur l’emprise qu’exercent les Gafa et plus largement, l’univers des grandes entreprises du numérique. Leur emprise est culturelle et toute notre existence est désormais directement ou indirectement impactée par Internet et les réseaux sociaux.
  2.  
  3. À quelques semaines d’intervalle, nous avons appris que Facebook prépare le lancement d’une cryptomonnaie, la « libra », puis que le géant du numérique était condamné par la Federal Trade Commission (l’agence américaine en charge de la concurrence) à une amende de cinq milliards de dollars : elle avait laissé une entreprise ayant travaillé pour Donald Trump lors de la campagne présidentielle, Cambridge Analytica, utiliser ses données personnelles sur des millions d’utilisateurs.
  4.  
  5. Le plus remarquable est que cette sanction ne semble pas avoir perturbé Facebook, qui l’aurait perçu, selon les médias américains, comme rien de plus qu’une « tape sur la main », et dont le cours des actions en bourse est alors monté de 1,8 %.
  6.  
  7. Il y a de quoi s’interroger, au-delà de ce seul cas, sur l’emprise qu’exercent les Gafa (Google, Amazon, Facebook, Apple) et, au-delà, l’univers des grandes entreprises du numérique.
  8.  
  9. Cette emprise est culturelle : nos comportements les plus quotidiens, nos achats, nos déplacements, l’éducation de nos enfants, nos systèmes d’assurance, de santé, etc., toute notre existence est désormais directement ou indirectement impactée, voire conditionnée par Internet et les réseaux sociaux, d’où l’importance des « lanceurs d’alerte », mais aussi de chercheurs qui, comme Evgeni Morozov, par exemple dans son livre : Pour tout résoudre, cliquez ici (1), dénoncent la soumission généralisée aux technologies modernes de communication et d’information.
  10.  
  11. L’hégémonie des États-Unis
  12. De la culture, on passe vite à l’économie : l’emprise des Gafa est source pour eux de profits immenses, accumulés de façon presque invisible, échappant très largement au fisc des États où ils sont présents, et dont le livre récent d’Antonio Casilli, En attendant les robots. Enquête sur le travail du clic (2) montre qu’ils reposent aussi sur l’exploitation de ceux qu’il appelle les « travailleurs du clic », ces dizaines de milliers de personnes surexploitées, dans des pays souvent très pauvres.
  13.  
  14. Enfin, de l’économie, on passe non moins vite à la politique et à la géopolitique. Les géants du numérique, en effet, se dotent d’attributs qui sont parfois ceux de l’État, par exemple en créant une monnaie qui aura un impact mondial. Ils sont aussi des instruments dont peut se servir un État, où un acteur cherchant à conquérir le pouvoir, on le voit à chaque campagne présidentielle. Et puisqu’ils sont américains, ils exercent aussi une influence géopolitique, et sont un des éléments constitutifs du « soft power » et de l’hégémonie des États-Unis.
  15.  
  16. Nous ne pouvons pas nous passer des technologies nouvelles et nous leur devons beaucoup. Mais nous ne pouvons pas accepter une domination aussi massive. D’où l’importance des efforts pour obtenir une régulation des activités des Gafa, des demandes, de la part des démocrates américains pour que leur soit appliquée la législation antitrust, voire pour qu’ils soient démantelés, de l’action de l’Union européenne pour qu’une fiscalité équitable leur soit appliquée, mais aussi des innombrables expériences citoyennes pour résister à leur pouvoir, en inventant des façons de les contourner, ou en tout cas de ne pas en être esclaves.
  17.  
  18. Nous sommes entrés dans l’ère du numérique de façon rapide, parfois sauvage. Il est temps de passer à l’étape suivante de ce processus, et de ne pas laisser à quelques entreprises pionnières devenues des géants la possibilité de continuer à renforcer leur emprise sur notre existence.
RAW Paste Data
We use cookies for various purposes including analytics. By continuing to use Pastebin, you agree to our use of cookies as described in the Cookies Policy. OK, I Understand
 
Top