SHARE
TWEET

Untitled

a guest Apr 26th, 2019 76 Never
Not a member of Pastebin yet? Sign Up, it unlocks many cool features!
  1. [b]I - Introduction & notion de MJ[/b]
  2.  
  3. L'accès à la fonction de superviseur, d'abord par une promotion en tant que Sergent implique des responsabilités tant IC qu'OOC, et confère un rôle phare au sein de la faction. Le superviseur peut être comparé à un MJ, un Maître du Jeu. Dans les jeux de rôle papier, le MJ est celui qui articule la partie, l'histoire en fonction des actions des joueurs autour de la table, et leur offre la possibilité d'écrire leur propre histoire en leur proposant des interactions et un contexte, scénario de base. Il contrôle la partie, articule le jeu de sorte à ce qu'il découle d'une épopée cohérente, et où chaque action a ses conséquences, décidées soit par le hasard (dés + fiches d'aptitudes), soit par le simple bon vouloir du MJ.
  4.  
  5. Dans un RP, le MJ est comparable à un membre du staff, un animateur chargé d'offrir des scènes aux joueurs, des événements et situations leur permettant de faire vivre leur personnage, ou d'écrire un lore (histoire) évolutif propre à la plateforme. Il est en général extérieur à la scène afin d'être plus efficace et dispose de talents littéraires ainsi que dactylographiques.
  6. Cette notion est relativement implicite sur SA:MP, et peu développée en tant que tel. Pourtant, et c'est encore plus flagrant dans une faction comme le LSPD, les joueurs qui accèdent à des rôles "importants" ont ce pouvoir, et j'aurais tendance à dire ce devoir d'utiliser leur imagination, couplé aux pouvoirs (hiérarchie) qui leur sont conférés pour faire vivre la faction, et créer des scènes impliquant le plus grand nombre soit directement (mini-événements comme un braquage de banque, stands d'information, ..) soit indirectement, à court ou long terme, par le biais de scènes qui offrent ou découlent de conséquences IC à jouer (directement en patrouille, plusieurs fusillades viennent d'avoir lieu dans un secteur = agir en fonction de ceci) et ainsi, agir en tant que MJ, tout en étant impliqués par leurs personnages.
  7.  
  8. Le LSPD, faction "phare" du serveur, ne l'est pas tant que ça sur LRP. Le Staff n'est pas de notre côté, et nous sommes extrêmement détestés. De plus, le fairplay n'est que peu de mise en vue de peines de prison exagérément grandes et peu se risquent à entamer une scène avec nous. Nous dépendons initialement, en tant que flics, énormément des autres factions, et de l'intérêt que les joueurs nous portent.
  9. Sans ça, nos journées/soirées de patrouille sont fades, nos scènes sont courtes, et la lassitude se crée. De ce fait, les superviseurs et gradés ont l'ingrat mais très satisfaisant à terme rôle d'éviter que la répétitivité, les scènes bateaux, et surtout l'OOC, viennent rythmer le quotidien des membres, et impacter leur incarnation de personnage. Mais comment bannir la répétitivité?
  10.  
  11. [b]II - Notion & fonction de chef de district[/b]
  12.  
  13. La réponse à cette question tient à mon sens dans l'idée de gestion d'un district. D'un secteur. Le LSPD interagit principalement avec les gangs, et articule surtout ses patrouilles dans le South Central ;
  14. [img]https://i.servimg.com/u/f77/19/83/29/16/south_10.png[/img]
  15.  
  16. [b]Voici le coeur de LS.[/b] Dans cette zone gangrenée par les trafics et la violence, de nombreuses factions se disputent le contrôle des rues. Chaque groupuscule dispose de sa/ses propre(s) rue(s), de sa propre histoire, de ses propres personnages atypiques. La comparaison de chaque gang, ou street mafia occupant le South Central avec une entreprise est plutôt exacte ; chacun dispose de ses propres domaines d'activité, de chefs, de ses concurrents et alliés, d'un nombre "d'employés" variable, et de ses propres ressources financières.
  17.  
  18. [b]Le chef de district,[/b] généralement un Capitaine, se doit de connaître sur le bout de la langue chaque gang opérant dans les rues, et toutes les subtilités qui s'y réfèrent. Il doit savoir, qu'une fusillade ayant eu lieu à tel endroit, s'est sûrement inscrite dans le cadre d'un règlement de comptes entre bandes rivales. Puis, il se doit d'agir en fonction.
  19. Il doit voir, en cette carte, [b]un échiquier géant[/b], et placer ses pièces (ses unités) en conséquence, tout en optant pour une approche et stratégie particulière (proximité? Répression? chiffres?) Il doit prendre en compte des facteurs humains, financiers, politiques, médiatiques, judiciaires et réfléchir avant chaque action puisque la responsabilité lui incombe : un agent blessé sous son commandement est quelque chose d'extrêmement grave, et ce genre de choses ne doivent pas être prises à la légère IC. Il est inutile de craindre des répercussions OOC parce que vous avez décidé de jouer à fond le fait qu'une petite erreur ait fait en sorte qu'une intervention se soit mal passée, votre rp n'en sera pas impacté, mais votre personnage se doit de prendre tout ça en compte.
  20. Il doit assurer une réponse rapide, et adaptée à chaque problème tout en faisant face à des dilemmes parfois cornéliens ; Faut-il ordonner le lancé de gaz lacrymogènes pour disperser une bande hostile, quitte à asphyxier blessés, femmes et enfants dans la rue?
  21. Faut-il montrer l'image d'une police forte et intransigeante, ou d'une police de proximité potentiellement faible?
  22.  
  23. Le chef de district, ou d'un bureau est en général constamment sous la pression du commandant, des chefs-adjoints, et du chef de la police.
  24. [youtube]gjtz-w0Xouo[/youtube]
  25. Il doit rendre un rapport précis de la situation de son district en fin de mois à l'occasion de la séance de COMPSTATS. Selon les résultats obtenus, les chefs détermineront son aptitude à gérer, à être efficace, ou pourront le licencier sans aucune forme de procès.
  26.  
  27. Bien évidemment, il est impossible de jouer cette pression à 100% IG. Le haut-gradé du LSPD n'est pas promu pour ses chiffres, mais pour son RP, sa mentalité, et sa capacité à gérer la faction.
  28. Cependant, cela ne l'empêche en rien de jouer la peur du chiffre. Les possibilités de RP autour de l'idée d'un rapport statistique sont légion, et il ne tient qu'à votre imagination pour qu'une patrouille de supervision ou de commandement le devienne réellement et puisse se démarquer d'une patrouille banale, sans saveur, sans chercher autre chose que l'attente de scènes.
  29. Cette mentalité n'est à mon sens plus viable sur LRP où la notion RPG de cops & robber commence à devenir morte et enterrée au vu de l'économie et de la position prise vis-à-vis des peines de prison. Dans le même temps, cela nous permet d'apprécier -chaque- scène à sa juste saveur.
  30. De plus, le script qui nous est offert nous permet de jouer IC et scriptement parlant les finances du département. Mais j'écrirai probablement prochainement un autre guide à propos du rp de commandant du bureau administratif.
  31.  
  32. [b]III - Concrètement, comment gérer son district IG?[/b]
  33.  
  34. Comme je l'ai dit plus tôt, le superviseur dispose de plusieurs approches, et se doit de garder à l'esprit l'idée qu'il devra fournir un rapport en fin de mois, qui dépendra de ses prouesses. Rendre un rapport vide n'est pas envisageable, ou c'est le renvoi assuré. Un gradé doit avoir ça en tête, et se mettre sur le dos cette pression, pour se pousser à agir comme un MJ et à se détacher de la passivité.
  35.  
  36. Je vais tâcher de prendre l'exemple des quartiers de Jefferson, Glen Park et Los Flores. De nombreuses bandes se disputent un petit territoire actuellement, et on nous signale régulièrement des rixes, des fusillades, ou des blessés. Donc, que peux-il faire?
  37. C'est tout bête, mais le superviseur ne doit pas ignorer ça, venir constater, et se tirer. Il doit faire accentuer les patrouilles, et ordonner des fouilles sur suspicion raisonnable, à ses officiers d'investiguer, doit collaborer avec les inspecteurs, bref, doit faire régner l'ordre.
  38. Il peut contacter, soit ic soit OOC pour simuler les habitants + la médiatisation le Dopealicious ou des journalistes indépendants (@Dorothy sur son DA) pour qu'ils soient mis au courant. Non, nous n'avons pas souvent intérêt à avoir les journalistes dans les pattes, mais c'est irréaliste d'ignorer cet aspect-là. C'est irréaliste de laisser un bad buzz sur le LSPD. Il peut tenir ainsi un compte Sharespace ou forum LRP pour prévenir et médiatiser chaque intervention.
  39. - Il peut se concerter avec le procureur, le tenir au courant, et se renseigner sur les démarches juridiques à approcher.
  40. - Il peut ordonner à des unités d'occuper un quartier où des violences ont récemment eu lieu. Y placer un poste de commandement mobile et des patrouilles à pied par exemple (mais bannir le port du bouclier anti-émeute, cela donne plus l'air d'idiots à nos membres qu'autre chose).
  41. - Il peut se créer des "indics", et aller s'informer vis-à-vis de la situation dans la rue.
  42. - Il peut affecter des agents à la sortie d'un business situé en quartier de gang.
  43. - Il peut prendre rester en contact téléphone avec les capitaines du LSFD pour être plus efficaces, et assurer leur sécurité. Il peut et DOIT ordonner aux agents d'assister le LSFD et d'investiguer sur chaque scène de crime.
  44. - Il doit répondre à chaque 911, prendre des informations de chaque appelant, car le 911 est une source vitale de la naissance d'une suspicion raisonnable permettant de fouiller quelqu'un.
  45. - Il peut ordonner des mini opérations routières en affectant une unité avec un "radar" portatif sur le bas-côté, destiné à contrôler les véhicules potentiellement peuplés de membres de gang qui circulent dans le secteur.
  46. - Il peut organiser, des séances de fichage/fouille générales sous suspicion raisonnable (une fusillade vient d'avoir lieu, les individus sont hostiles, d'ailleurs il peut également "forcer" la suspicion raisonnable en les "incitant" à commettre un crime, ceci ne relève pas de la corruption mais de subtilités juridiques).
  47. - Il peut organiser des événements préparés relatifs à la lutte antigang : se concerter avec le Bureau des investigations et la division métropolitaine pour, après une brève enquête, procéder à des arrestations ciblées, à des fouilles (la fouille de tout un bloc utilisé pour le trafic peut être négociée avec un juge, par exemple, tout comme le ciblage d'un groupuscule ethnique en particulier).
  48. Ou, organiser des sessions axées sur la proximité = achat d'armes contre de l'argent/vente d'objets
  49. Créer des événements avec l'Archidiocèse.
  50. Se concerter avec les commerçants.
  51. - Il peut veiller à la façon de faire de ses effectifs. Des agents trimbalant des fusils à tout va, utilisant la force trop fréquemment, portant un équipement anti-émeute ou de guerre en permanence, des agents peu professionnels, etc => nuit à l'image du département. Il doit être sensible à ce genre de détails, et ne doit pas oublier que Los Santos est une ville de plusieurs MILLIONS d'habitants, et que le LSPD est sans cessé surveillé, regardé.
RAW Paste Data
We use cookies for various purposes including analytics. By continuing to use Pastebin, you agree to our use of cookies as described in the Cookies Policy. OK, I Understand
Not a member of Pastebin yet?
Sign Up, it unlocks many cool features!
 
Top