SHARE
TWEET

Chapitre 11 : Stabilisation du mélange

lololilololelol Mar 20th, 2019 84 Never
Not a member of Pastebin yet? Sign Up, it unlocks many cool features!
  1. XI - Stabilisation du mélange
  2.  
  3.  
  4. Bonjour, bonsoir, cher lecteurs
  5. Je pense que vous me connaissez, si vous avez tout lu ... ou même un chapitre ... Il faut dire que je suis un personnage pour le moins récurrent *ricanements*
  6.  
  7. Bon, ici cesse ces insanités (serais je succincte dans mon empressement ? Peu importe) si je suis ici en cet instant, c'est pour soumettre ces versions des faits que sont les miennes.
  8. Sarel, ce nom, vous le connaissez ? C'est le mien.
  9. Commençons !
  10.  
  11.  
  12. C'est donc le 17 fredas du mois de semailles, que j'ai pris le pouvoir, en assassinant le détenteur passé, c'est à dire mon père, l'empereur feu Tanguy 1er.
  13. Étant son unique fille (déclarée et non-disparue), bien que tout l'empire soit au courant de mon meurtre, j'ai pris en toute légitimité le trône qui me conférait la fonction d'Impératrice.
  14. Fait intéressant, mon père est mort le matin même du jour de son anniversaire. Il aurait eu 43 ans ... Je m'attarde sur de petits détails. Mon couronnement a lieu demain, excusez donc mon manque de clarté !
  15. Reprenons. Les nobles n'ont pas été tellement impactés par ce changement, et certains y ont même trouvé leur compte : j'ai légalisé certains réseaux de marchandises plus ou moins légales (ceux dans laquelle la confrérie sanglante avait des contacts), les plus grosses fortunes de l'Empire ont donc pu officialiser leur participations à ceux ci, et plusieurs comptoirs ont vu le jour. L'argent ne s'embarrasse ni des lois, ni de la morale, ni de l'odeur du sang sur ma lame.
  16. C'est surtout de l'opinion publique dont je me soucie. Mon père était très apprécié. Et de part la distance que j'ai toujours exposée entre moi et mon peuple, je le suis fatalement beaucoup moins. Je ne prend même pas en compte l'assassinat de mon père qui a dû agir de façon extrêmement négative sur ma popularité. A ce stade, j'obtiens déjà la recette presque parfaite d'une révolte, l'ingrédient manquant étant un héritier aussi légitime que moi qui se mettrait en travers de mon chemin.
  17.  
  18. L'empire est instable ... Je dois le solidifier si je veux que mon règne dure ... Voyons, qu'est ce qui peut unifier tout un peuple sous une même bannière ?
  19. Une grande fête nationale ?
  20. C'est déjà prévu, demain justement. En l'honneur de mon couronnement. Deux problèmes se présentent : Cette fête n'a lieu qu'à l'intérieur d'Impérianne, laissant le reste de l'Empire (comptant pourtant un bon million de kilomètres carrés) totalement à l'écart.
  21. Second souci : cette doctrine "du pain et des jeux" n'est que très limitée dans le temps. J'ai les moyens et le trésor pour organiser une fête de ce genre au moins tout les mois, mais au dépend de nombreuses autres dépenses dont je ne peux pas me départir.
  22.  
  23. Qu'est ce qui peut unifier des millions d'humains dans l'intérêt d'un seul pays ? Un objectif qui serait le même pour tous ?
  24.  
  25. Suis-je bête. C'est assez évident en fait.
  26.  
  27. Une guerre. Une guerre contre un ennemi commun à tous. Voilà ce qu'il faut.
  28.  
  29. Nos voisins de la couronne sont sans doite tout disposés à celà. Non seulement chercher un nouvel adversaire serait inutile, mais j'ai toujours rêvé en savoir plus sur ces territoires, dont on dit qu'ils sont bien plus vastes que ceux de l'Empire. Je n'y suis allée que de trop fugaces fois, lors de mes missions pour la confrérie.
  30.  
  31. Une guerre pour mon peuple. Du tourisme pour moi. Une stabilité assurée.
  32.  
  33. Faisons en sorte de justifier ce conflit ... Une affaire d'espionnage ? Un assassinat peut-être ? Les deux ? Très bien.
  34.  
  35. Première étape : Assassiner mon mari.
  36.  
  37.  
  38.  
  39. + - + - + - +
  40.  
  41.  
  42. La silouhette de sa cible ne se détachait que très peu sur le ciel nocture; la lune était cachée par les épais nuages. L'ombre qu'Elle pourchassait évitait les rares sources de lumière provenant des rues sinueuses qui arrivait à percer sur les toits.
  43. Mais Elle n'était pas inquiète. Elle jouait avec sa proie comme un chat avec une souris. Il était déjà condamné, entre les griffes de la nuit et de sa chasseuse.
  44. Soudainement lasse de la poursuite, Elle s'élença, accéléra sa course, ses chaussures foulant les tuiles, bondissant sur les dalles et sur les pergolas qui couvraient les nombreuses terrasses.
  45. La course prit fin sous le belvédère d'une riche famille de la ville, dans l'ombre du palais impérial.
  46. la cible s'effondra, épuisée, haletante.
  47. Elle atterrit, quelques mètres la séparant de sa proie. Ladite proie recouvra ses esprits, mais ne bougea pas.
  48. L'un interrompu les bribes de dialogue venant des avenues en contrebas, et le bruit du doux vent filant dans l'air chaud, en prenant la parole.
  49.  
  50. "- Je sais qui tu es. Je sais ce que tu me veux, et je n'ai pas besoin d'explications. Tues moi, Sarel.
  51.  
  52. Elle ne bougea pas, toisant son mari gisant au sol.
  53.  
  54. - Aurais tu peur de tuer un jeune et frêle prince ? TUES MOI ! Je n'ai plus rien à perdre !
  55.  
  56. Sarel s'avança alors, mais d'un pas tranquille. Elle laissa son arme engainée. Puis elle s'exprima enfin.
  57.  
  58. - Tu es décidément bien curieux, Quentin. Tu me tiens tête jusqu'au bout et penses avoir le moindre pouvoir de décision.
  59. Non, je ne vais pas te tuer. Pas maintenant. Pour l'heure, tu vas devoir répondre à certaines de mes questions. C'est moi qui commande ici : mets le toi en tête.
  60.  
  61. L'autre se renfrogna
  62.  
  63. - Et si je refuse ? Que feras tu hein ? Si tu me tues, je ne te serais d'aucune utilité.
  64.  
  65. Elle arbora un sourire malsain
  66.  
  67. - Un couteau ne sert pas qu'à tuer, Quentin ...
  68.  
  69. Il se décomposa, et se redressa.
  70.  
  71. - J'imagine que je n'ai pas le choix ...
  72.  
  73. - Tu imagines bien.
  74.  
  75. - Que veux tu savoir ?
  76.  
  77. - Es tu un espion de la Couronne ?
  78.  
  79. Quentin la fixa du regard. l'air incrédule.
  80.  
  81. - Mon père ne m'a jamais fait confiance par rapport à son premier fils. Je ne me suis jamais vu confier d'aussi grandes responsabilités. J'ai juste servit de chair à marier pour éviter les guerres.
  82.  
  83. - Cela sera l'occasion pour toi enfin. Tu es maintenant un espion.
  84. Tu as été envoyé ici pour éviter la guerre ? Tu vas m'aider à la provoquer.
  85.  
  86.  
  87. + - + - + - +
  88.  
  89.  
  90. Une affaire réglée. Demain aux première heures. Je présenterais cet "espion" au grand public, afin de me donner une légitimité. Ensuite, je lancerais mes troupes à l'assaut du défilé montagneux vers la couronne. Les soldats royaux seront prit à dépourvu, je pourrais enfin accéder aux hauts plateaux de la couronne.
  91.  
  92. Trois problèmes se présentent néanmoins :
  93.  
  94. Que faire du prince ?
  95. Le tuer semble naturel. Mais pas réputation est déjà bien entachée. Pas besoin de faire couler du sang inutilement si je peux l'éviter vu ma situation actuelle.
  96. Le garder en prison n'est qu'une solution à court terme. C'est un prince. Les codes de l'honneur - dont personnellement je me moque, mais pas les nobles impériaux - m'interdisent d'entraver une personne de son rang, prince héritier, c'est non négligeable.
  97. Qu'en faire donc ?
  98. Je ne peux pas le laisser en liberté, Je ne peux pas l'emprisonner et je ne peux pas le tuer !
  99.  
  100. Deuxième problème encore plus gros :
  101.  
  102. Son frère. Antonin.
  103.  
  104. Il est actuellement à la capitale. Je lui rend visite de temps en temps ...
  105. Je ne veux sincèrement pas le tuer... Je veux le garder, avec moi ... Aïe ...Je crois ... que je l'aime.
  106. Merde ! C'était bien la dernière chose dont j'avais besoin !
  107.  
  108. Bon. Ressaisissons nous. Lui je peux l'emprisonner : il est prince mais pas héritier, c'est un mage.
  109.  
  110. Problème ... "résolu" ?
  111.  
  112. Ses pouvoirs l'aiderons à sortir. Il est puissant. Je dois l'affaiblir.
  113. Je dois disposer de narcotiques dans le laboratoire de mon père. Ainsi drogué, il ne sera plus assez lucide pour incanter.
  114. Et je pense même ... Qu'il se raccrochera à moi.
  115. Je serais la seule à le voir. Je pourrais seule profiter de lui. Il sera à moi. Et à personne d'autre ...
  116.  
  117.  
  118. Ah et en chemin. Troisième problème.
  119. Si il est bien réel, alors c'est le problème le plus grave auquel je n'ai jamais eu à faire face.
  120.  
  121. Je crois ... Je crois que je suis enceinte.
  122.  
  123.  
  124. + - + - + - +
  125.  
  126. Tanguy ?
  127.  
  128. - JE DORS
  129.  
  130. Tanguy réveille toi
  131.  
  132. - JE VIENS DE DIRE QUOI ?
  133.  
  134. Ta mission n'est pas terminée sur terre
  135.  
  136. - Un des rares avantages de la mort c'est quand même DE POUVOIR SE REPOSER
  137.  
  138. Justement, l'heure de ta mort n'est pas arrivée
  139.  
  140. - Ah parce que se prendre une dague dans le coeur c'est pas suffisant ?
  141.  
  142. Je ne parle pas de ton corps ... Je parle de ton âme
  143.  
  144. - Si je suis pas mort, alors qu'est ce que je fais là ?
  145.  
  146. Encore une fois, c'est bien parce que tu es là que tu n'es pas mort.
  147. Si tu l'avais vraiment été, tu serais retourné au royaume des divins.
  148. Là, ton âme aveugle attend juste dans le néant. Elle n'attendait que moi. Que je vienne la chercher.
  149.  
  150. - Génial. Allez laisse moi tranquille. Il y a trop d'esprits plus ou moins purs qui pourraient me jouer de tels tours.
  151.  
  152. Tu te leurres, je suis bienveillante.
  153.  
  154. - Comment je pourrais le savoir ? Qui me dis que tu ne m'empêche pas d'atteindre l'au delà pour me tourmenter comme actuellement ?
  155. Je suis fatigué, laisse moi.
  156.  
  157. Je suis bienveillante, parce que je dis la vérité. Je peux te ramener sur terre, et j'ai une mission à te confier.
  158.  
  159. - Prouve le
  160.  
  161. D'accord.
  162.  
  163.  
  164. + - + - + - +
  165.  
  166. Tanguy était réapparu, à l'entrée d'une grotte. Au dehors s'étendait une immense forêt de pins verts.
  167. Mais son attention n'était pas portée sur la beauté de la nature. Mais plutôt sur la beauté de la personne qui se tenait juste devant lui.
  168. Une femme. Grande, blonde, vêtue d'une grande robe banche, entourée d'un halo lumineux, le regardait d'un air bienveillant.
  169.  
  170. - Tu ne me mentais pas. Qui es-tu ?
  171.  
  172. - Mon nom est Emma.
  173. Tu vois, je ne suis pas un esprit insignifiant. Je suis puissante. Et j'ai une quête à te donner.
  174.  
  175. - Pourquoi moi ?
  176.  
  177. - Pour tes exploits, ta volonté de fer, et ta rigueur dans ta vie précédente, en temps qu'empereur. Avec mon aide, et ce qu'il y a au fond de cette grotte, tu devrais pouvoir arriver au bout de la mission dont je veux te charger
  178.  
  179. - En quoi consiste ta quête, Emma, puisque tel est ton nom ?
  180.  
  181. - Acceptes tu de la mener à bien malgré les difficultés que tu pourrais rencontrer ?
  182.  
  183. Tanguy eut un moment de réflexion
  184.  
  185. - Pourrais-je une fois cette quête terminée, reprendre ma vie en temps que mortel ?
  186.  
  187. - Bien sûr. Tu pourras même accéder au royaume des divins, dans le palais d'Odin, si tu le souhaites.
  188. Belle bâtisse par ailleurs, j'y ai séjourné quelques temps. Évidemment, certaines autres résidences divines sont plus majestueuses ... L'Olympe par exemple ... Mais Asgard, me fait éprouver ... Je m'égare
  189.  
  190. Tanguy la coupa
  191.  
  192. - Qu'est ce qui se passe pour mon âme si je refuse ton offre ?
  193.  
  194. - Eh bien, comme je te l'ai dit, ton heure n'est pas encore arrivée. Tu resteras donc dans les limbes jusqu'à ce que ton âme meurre. Ensuite, tu pourras passer les différentes épreuves qui te méneront au royaume des divins.
  195.  
  196. L'empereur se redressa, se planta droit devant la déesse, et bomba le torse.
  197.  
  198. - J'ai prit ma décision.
  199.  
  200. - Donc ?
  201.  
  202. - J'accepte.
  203.  
  204.  
  205. + - + - + - +
  206.  
  207.  
  208. 20 Sundas du mois de Semailles.
  209.  
  210. C'est là que tout allais basculer.
  211.  
  212. Les différents protagonistes ne le savent pas encore, mais ce matin. Une inconnue va franchir les portes d'Impérianne.
  213.  
  214. Son nom, lui seul est porteur de mauvaises nouvelles.
  215. Les mauvaises nouvelles la suivent, font partie intégrante de son être, et de ce qu'elle a vécu.
  216.  
  217. Le calme avant la tempête en somme.
  218. Là, les marchands itinérants arpentent les rues à la recherche d'un emplacement.
  219. Les artisants ouvrent leurs échoppes. Les citoyens sortent de leurs demeures les poches pleines de leurs économies, que de moins honnêtes citoyens se feront un plaisir de vider
  220. La foire avait commencée.
  221.  
  222. Ah ! Mais qui j'apperçois ?
  223.  
  224. Voilà les ennuis qui approchent.
  225. Je vous laisse avec Sarel, moi, j'ai à faire.
  226.  
  227.  
  228. + - + - + - +
  229.  
  230. 20 Sundas du mois de Semailles.
  231.  
  232. Je me suis assise sur le trône la veille. Je pense accuser d'espionnage la Couronne au début du mois prochain, en Ondepluie. Quentin attends pour l'instant sagement dans une geôle, dès que je déclare la guerre officielle, il sera envoyés aux confins nords de l'empire. Antonin est toujours à la capitale, je le fais surveiller.
  233. Il doit avoir du mal à payer l'auberge dans laquele il loge, il en est réduit à garder des bébés pour gagner quelques sous. En tout cas, mes sentinelles le voient régulièrement sortir avec un bébé dans les bras.
  234.  
  235. Tout est prévu, je ne vois vraiment pas comment cela pourrait mal se passer à partir de cet instant précis.
  236. C'est jour de foire, et la fête de mon couronnement a eu lieu hier. Le moral et la loyauté de mes citoyens devrait être au plus haut.
  237. Tout va bien.
  238.  
  239. "MAJESTÉ ! L'ON SOUHAITE VOUS VOIR !
  240.  
  241. - J'avais demandé à ne pas être dérangée !
  242.  
  243. Non, refouler les visite n'est pas une bonne stratégie si l'on veut se faire aimer de la populasse.
  244.  
  245. - Faites entrer tout de même
  246.  
  247. Le garde s'approcha prudemment, et murmura
  248.  
  249. - Vous faites bien majestée ...
  250.  
  251. - Pourquoi ça ?
  252.  
  253. - Des milliers de citoyens l'ont accompagnée jusqu'en bas des escaliers du palais.
  254.  
  255. - Qu'est ce que cela veut dire ? Amenez moi cette personne immédiatement !
  256.  
  257. - A vos ordres.
  258.  
  259. Apparemment, tout ne va pas si bien que cela. Je ne sais pas ce qui m'arrive dessus actuellement, mais je sens que cela sera dévastateur ...
  260. J'ai peur, pour mon trône. Je commence à comprende les élans de paranoïa occasionnels de mon père ... Comme je le regrette lui et ses conseils pafois ...
  261.  
  262.  
  263. Le garde paru une fois encore, mais il était accompagné.
  264.  
  265. Une jeune femme, Musclée et svelte, les cheveux coupés aux épaules. Elle était vêtue de vêtements de fortune, fais de peaux et de fourrures.
  266. Elle semblait avoir été lavée et nettoyée depuis peu, cela n'avait pas l'air de lui convenir. Elle avait dans le regard quelque chose de sauvage. Annonciateur de détermination, et surtout de mauvaises nouvelles.
  267. Elle prit la parole. Sa voix était grave pour une femme.
  268.  
  269. - Impératrice. Je suis venue ici pour deux raisons, que je vais vous exposer.
  270.  
  271. - Je vous écoute, faites vites, je suis une femme pressée.
  272.  
  273. - Laissez moi parler, le temps que je veux.
  274.  
  275. Elle planta son regard dans celui de l'Impératrice, qui sentit un frisson parcourir son échidne.
  276.  
  277. - Première chose. Une immense armée constituée d'elfes sylvains nous arrive tout droit des forêts du nord. Pillant, brûlant, et violant tout sur son passage.
  278.  
  279. Sarel allait ouvrir la bouche. Mais le regard de son invitée lui en dissuada rapidement. Elle se contenta d'avaler sa salive.
  280.  
  281. - Vous comprendrez donc qu'arrêter cette menace constitue une des priorités de l'Empire. Au lieu de grouper vos légion à l'Est pour attaquer la couronne, vous devriez les déplacer au nord.
  282.  
  283. - Je le conçois.
  284.  
  285. - Silence.
  286. Seconde chose. Je ne suis pas venue ici seulement que pour vous prévenir de cette menace. Non. J'ai autre chose à accomplir. Je viens libérer mon trône de la parricide.
  287.  
  288. Sarel sursauta. Elle peinait à y croire.
  289. Elle déglutit, et arriva à lancer trois mots qui sifflèrent dans les airs
  290.  
  291. - Qui  Es  Tu ?
  292.  
  293. - C'est moi, ma chère soeur. Tu sembles m'avoir oubliée ? Laisses mi te rafraîchir la mémoire.
  294.  
  295. Mon nom est Marie.
RAW Paste Data
We use cookies for various purposes including analytics. By continuing to use Pastebin, you agree to our use of cookies as described in the Cookies Policy. OK, I Understand
Not a member of Pastebin yet?
Sign Up, it unlocks many cool features!
 
Top